Louez vos logements

Sunbridge

Vous ne pourrez jamais récupérer l’argent que vous perdez lorsqu’un logement reste inoccupé. Chaque fois qu’un membre donne un préavis, il est important de faire passer le mot, ce qui est généralement la responsabilité du gestionnaire. Dès qu’un candidat potentiel se manifeste, votre coopérative doit faire le suivi sans tarder. Sinon, il ira ailleurs.

Il existe plusieurs façons de choisir les membres, selon le taux d’inoccupation de votre marché local et si les loyers de votre coopérative sont avantageux.  Certaines coopératives aiment tenir une réunion d’information à l’occasion pour s’assurer que les ménages comprennent ce qu’est une coopérative avant de présenter une demande. Si les logements locatifs inoccupés se font rares dans votre secteur ou si vos loyers sont particulièrement attrayants, c’est logique. D’autres coopératives procèdent directement à une visite du logement et à une entrevue menée par des bénévoles lorsque quelqu’un manifeste un intérêt.  

Si les taux locaux d’inoccupation sont élevés et que vos loyers ne représentent pas une aubaine, envisagez d’autoriser le personnel à effectuer une vérification de solvabilité et une vérification auprès du locateur actuel ainsi qu’à s’entretenir brièvement avec le demandeur avant d’offrir le logement et de signer une entente d’occupation. Le conseil d’administration peut approuver l’adhésion du nouvel occupant lors de sa prochaine réunion.

Quelle que soit votre approche, n’oubliez jamais d’effectuer une vérification de solvabilité et une vérification auprès du locateur. Cette étape ne nécessite que quelques minutes de votre temps.

Si l’inoccupation constitue un problème tenace dans votre coopérative, assurez-vous que les logements sont bien nettoyés et redécorés avant de les faire visiter. Envisagez d’offrir un incitatif pour attirer un nouveau ménage, comme un mois de loyer gratuit. Si vous procédez de cette façon, étaler la mesure incitative sur 12 mois. Une fois l’année terminée, le nouveau membre devrait payer le même tarif que tout le monde.

Personne n’est membre avant d’avoir été approuvé par le conseil d’administration. Le Conseil ne peut pas refuser un demandeur pour une raison énumérée dans votre code provincial des droits de la personne. Toutefois, un demandeur peut être rejeté pour d’autres raisons, à condition que les politiques propres à la coopérative soient respectées.

Une perte d’inoccupation n’est pas toujours une mauvaise chose. Cela s’avère nécessaire lorsqu’un logement a été occupé par les mêmes personnes pendant un certain temps. Votre coopérative aura probablement besoin d’au moins une semaine pour rafraichir le logement en peinturant, en effectuant des réparations et, le cas échéant, en remplaçant le revêtement de sol.

Liste de vérification du marketing et de l’entretien

L'Agence des coopératives d'habitation

Outil de marketing

L'Agence des coopératives d'habitation

SCHL Portail de l’information sur le marché de l’habitation

SCHL

Mise en oeuvre des plans

En moyenne, une coopérative avec un plan d’immobilisations approuvé met de côté plus de 2 800 $ par unité dans les réserves chaque année - plus du double du montant de 1 186 $ rapporté en 2007. Ce chiffre nous impressionne au point de nous laisser sans mot!