Faits en bref

Pertes d'inoccupation positives

Certaines pertes d'inoccupation sont volontaires, puisque les unités sont rénovées pour les nouveaux membres. Il ne s'agit donc que d'une perte théorique. En fait, c'est un investissement.

Coopératives gérées seulement avec des bénévoles

Depuis 2007, le pourcentage de coopératives gérées seulement par des bénévoles a diminué de plus de la moitié, pour atteindre un maigre 3 % des clients de l'Agence. 12 % n'ont qu'un seul commis comptable.

Pertes d'inoccupation

Selon les derniers chiffres, ensemble, les clients de l'Agence ont perdu 3,2 millions de dollars en raison de logements vacants. Ce chiffre représente une baisse de 47 % par rapport à 2008. L'amélioration parle d'elle-même.

Coûts liés aux pertes d'inoccupation

La moitié des clients de l'Agence perd moins de 33 $ par unité chaque année en raison de logements vacants. Ce chiffre est le plus bas de notre histoire!

Tendance du risque

89 % des clients de l'Agence ont une tendance du risque en amélioration ou stable. Est-ce le résultat d'une gestion solide? Ou d'une meilleure gouvernance?

Mise en oeuvre des plans

En moyenne, une coopérative avec un plan de remplacement des immobilisations approuvé met de côté plus de 2 700 $ par unité dans les réserves chaque année, ce qui constitue près du double du montant de 1 165 $ déclaré en 2007. Les générations futures de membres de coopératives vous en remercieront.

Aucune perte d'inoccupation

31 % des clients de l'Agence n'ont fait l'objet d'aucune perte d'inoccupation l'année dernière.

Tendance en matière de gestion

Plus de coopératives ont recours aux sociétés de gestion. Seuls 28 % des clients de l'Agence ont leurs propres gestionnaires, tandis que 56 % sont servis par des sociétés de gestion.

Clients à risque élevé

Les clients à risque élevé représentent 11 % du portefeuille de l'Agence, une diminution par rapport à la proportion de 15 % en 2007. Le rétablissement est peut-être lent, mais il est réel.

Profils de risque en amélioration

Depuis que l'Agence a été lancée, le pourcentage des coopératives s'étant vu attribuer une cote de risque faible a presque quadruplé. Les coopératives font attention à leurs risques.

Administrateurs en retard de paiement

10 % des clients de l'Agence comptent des membres du Conseil en retard de paiement. Ce pourcentage est encore trop élevé, bien qu'il ait considérablement diminué par rapport à celui de 28 % en 2007. Plus de conseils d'administration prêchent par l'exemple.

Conformité des clients

En 2008, 70 % des clients de l'Agence avaient rempli toutes les modalités de leur accord d'exploitation avec la SCHL. Maintenant, ce pourcentage atteint 83 %. La surveillance porte ses fruits.

Solde de la réserve de remplacement des immobilisations

45 % des clients de l'Agence détiennent un solde de réserve de remplacement des immobilisations d'au moins 6 000 $ par unité. Cela représente près du double du taux déclaré en 2007.

Plans de réserve et contributions

Question : Quels clients de l'Agence planifient le mieux leur avenir?

Réponse : Les 26 % dont les plans de réserve ont été approuvés. Ces coopératives contribuent 68 % de plus à leur réserve que ceux sans plan.

Coûts des arriérés

Le montant des arriérés et des sommes irrécouvrables de la moitié des clients de l'Agence est inférieur à 43 $ par unité et, pour l'autre moitié, il est supérieur à ce montant. En 2007, le montant médian atteignait 83 $. Merci aux administrateurs et aux gestionnaires pour leur excellent travail! Et merci aux membres aussi!