Préparez-vous pour l’avenir

Country Lane

Une bonne planification est la clé pour avoir un bâtiment qui paraît bien pour son âge. En l’absence de plan, votre coopérative ne peut pas savoir combien vous devrez mettre de côté en prévision des réparations majeures. Et tant que cette donnée demeure inconnue, vous n’êtes pas en mesure de fixer vos loyers.

Votre planification commence par une évaluation récente de l’état de vos bâtiments qui vous renseigne sur l’état des lieux, sur les travaux que votre coopérative devra effectuer et sur le moment où ceux-ci devront être entrepris. L’étape suivante consiste à élaborer un plan de réserve de remplacement des immobilisations qui établit le coût estimatif des travaux et le montant que vous devriez mettre de côté chaque année pour les payer.

Votre coopérative a aussi besoin d’un budget d’immobilisations qui couvre une période pouvant aller jusqu’à cinq ans et qui prévoit les dépenses importantes pour votre propriété. Consultez votre plan de réserve de remplacement et déterminez ce que vous devez et voulez faire. Essayez d’inclure au moins une petite chose d’agréable parmi les priorités, car vos membres ont autant besoin de roses que de pain. Votre plan de réserve vous informe des montants dont vous devrez disposer chaque année pour les travaux d’immobilisations. Vous devez donc décider de mettre de côté ou d’emprunter cet argent et puis ajuster votre budget selon votre décision.

La Fédération de l’habitation coopérative du Canada et plusieurs fédérations régionales offrent une aide à la planification.

Guide sur l’évaluation de l’état du bâtiment et sur l’étude du fonds de réserve

L'Agence des coopératives d'habitation

Financement de préservation pour le logement communautaire

SCHL

Le Fonds national de co-investissement

SCHL

Q&R à propos des plans de réserve de remplacement des immobilisations

L'Agence des coopératives d'habitation

Classeur de plannification du remplacement d'immobilisations

SCHL

Guide de planification des réserves pour immobilisations

FHCC

Mise en oeuvre des plans

En moyenne, une coopérative avec un plan d’immobilisations approuvé met de côté plus de 2 800 $ par unité dans les réserves chaque année - plus du double du montant de 1 186 $ rapporté en 2007. Ce chiffre nous impressionne au point de nous laisser sans mot!