Prenez soin de votre propriété

Cracked Wall

Qu’on le veuille ou non, un bâtiment résidentiel exige un entretien constant.

Il y a des tâches d’entretien à effectuer au jour le jour, comme enlever la neige, laver les vitres à l’entrée, tondre le gazon et nettoyer les couloirs, les ascenseurs et la buanderie.

Un entretien périodique devrait avoir lieu plusieurs fois par année. Le nettoyage des tapis dans les aires communes, les retouches de peinture et le lavage des vitres à l’extérieur en sont quelques exemples. (N’oublions pas ces bords de portes d’ascenseur en piteux état!)

Parmi les travaux à effectuer une fois par année, mentionnons la peinture des couloirs, l’inspection des logements et des trottoirs extérieures et l’entretien de l’équipement conformément au calendrier du fabricant. À cela s’ajoutent les réparations qui s’imposent à la suite d’une panne ou d’une fuite.

De temps à autre, vous devrez effectuer des travaux importants, comme le remplacement des toitures. Il ne faut pas oublier non plus les améliorations à apporter aux cuisines et aux salles de bain qui peuvent être encore fonctionnelles, mais qui sont usées et démodées après 30 ans ou plus.

Les travaux esthétiques sont importants. Les membres d’une coopérative peuvent facilement s’habituer à l’apparence vétuste et familière d’un bâtiment négligé, mais les demandeurs que vous voudriez attirer iront ailleurs si vos bâtiments n’offrent pas un bon coup d’œil. Vos membres présents et futurs méritent une coopérative d’habitation bien entretenue dont ils peuvent être fiers.

Regardez notre vidéo Coup de Circuit (en anglais avec sous-titres) sur la façon dont Garry Point Housing Co-operative maintient sa propriété en bon état.

Co-op Cost Cutters: Group Buying Program for Co-ops

(Publié en anglais seulement)

Type de gestion

De nos jours, la tendance en matière de gestion de coopératives est de se tourner vers les sociétés de gestion. La dotation en personnel est en baisse de cinq points de pourcentage depuis 2014. En 2017, les coopératives gérées uniquement par des bénévoles ne représentent que la moitié de la proportion de nos clients (4 p. cent) qu'elles représentaient en 2007.