Le gestionnaire des relations en tant que jeune mentoré

Date
21 août 2019
Rosalind Morton and Lilian Chau

L’excellence du service à la clientèle repose en partie sur la bonne attitude du personnel; toutefois, l’orientation axée sur le service en soi ne suffit pas. L’Agence encourage fortement les gestionnaires des relations et autres membres du personnel à saisir des occasions spéciales de perfectionnement professionnel et d’éducation qui permettront d’améliorer leur aptitude à servir nos clients. L’expérience de mentorat constitue une forme spéciale d’apprentissage qui a lieu entre un employé chevronné et un employé qui se trouve au début de sa vie professionnelle. Bien que l’Agence n’offre pas d’occasions de mentorat, plusieurs gestionnaires des relations ont participé au programme mis sur pied par l’Association canadienne d’habitation et de rénovation urbaine (ACHRU). Voici l’histoire personnelle d’une mentorée.   

J’ai d’abord pris connaissance du Programme de mentorat pour les professionnels du logement (PMPL) à l’aide d’une publication dans un groupe Facebook destiné aux jeunes professionnels œuvrant dans le secteur des coopératives. Avant de me joindre à l’Agence, je travaillais pour une entreprise de gestion de propriétés coopératives et j’ai toujours été active au sein de la coopérative dans laquelle j’habite. J’ai vu le programme de mentorat comme une occasion d’élargir ma connaissance du secteur du logement en général au Canada. Cela semblait également une excellente façon d’étoffer mon C.V.!     

J’étais ravie que ma candidature soit retenue et d’être jumelée avec Lilian Chau, gestionnaire du portefeuille d’investissement dans les collectivités chez Vancity! En janvier 2019, Lilian et moi avons signé notre entente de mentorat et convenu de nous appeler toutes les deux semaines. Dès le départ, je peux dire que sa confiance et ses connaissances étaient exactement ce dont j’avais besoin. Nous formions une excellente équipe. L’ACHRU nous a fourni des sujets de discussion mensuels et un portail en ligne où nous pouvions nous connecter pour échanger avec d’autres mentors et mentorés. Nous avons commencé par établir des objectifs immédiats, à court et à long terme concernant ce que je voulais accomplir dans ma carrière et ensuite parlé de la façon de réaliser ces objectifs.  

Au cours de notre mentorat d’une durée de six mois, Lilian et moi sommes devenues des amies. Lors de nos appels bimensuels, elle me guidait dans ma vie professionnelle et m’indiquait des conférences et livres TED qui permettraient d’améliorer mes compétences en affaires. Nos discussions à propos du bénévolat et des défis que pose l’équilibre travail-vie personnelle m’ont amené à mieux connaître le rôle que joue Lilian chez Vancity et sa carrière précédente en urbanisme. 

Au mois d’avril, Lilian et moi nous sommes rencontrées pour la première fois à l’occasion du congrès de l’ACHRU à Victoria, en Colombie-Britannique. Nous avons participé à une journée complète d’ateliers stimulants sur le leadership et le réseautage conçus spécialement pour le PMPL. Un point saillant pour moi fut lorsque des directeurs généraux et des directeurs administratifs d’organisations du logement prirent le temps de nous raconter comment ils étaient parvenus à leur poste de dirigeant.       

À la fin du mentorat, Lilian et moi avons décidé de garder contact. L’expérience de mentorat est semblable à un courant alternatif qui circule dans deux directions, où les deux parties apprennent l’une de l’autre. Le programme de mentorat de six mois et le congrès de l’ACHRU m’ont aidé à développer mon professionnalisme et ma compréhension du logement abordable. J’ai pris connaissance des différences entre les provinces en ce qui a trait au logement et aussi appris sur les fiducies foncières communautaires, les techniques de construction durables et les complexités du développement immobilier. Une meilleure connaissance du secteur du logement dans l’ensemble a permis d’accroître ma confiance concernant l’importance de mon rôle en tant que gestionnaire des relations. Plus tard dans ma carrière, j’espère pouvoir rendre l’aide que Lillian m’a donnée en participant de nouveau à ce type de programme, cette fois en tant que mentore. – Rosalind Morton

Tip of the Month

Aucune perte d'inoccupation

28 % des clients de l'Agence n'ont fait l'objet d'aucune perte d'inoccupation l'année dernière. C'est bien, si cela signifie que les membres ont choisi de rester dans leurs unités. C'est mauvais, si de nouveaux membres ont emménagé dans des unités qui n'ont pas été rafraîchies.