Coopératives d’habitation du programme fédéral : on s’améliore constamment

Date
6 septembre 2019

Il ne fait aucun doute qu’en tant que groupe, les coopératives d’habitation clientes de l’Agence continuent de produire de meilleurs résultats d’année en année. Nous avons comparé leur rendement en matière d’exploitation en 2018 avec celui obtenu au cours des premières années de l’Agence, il y a maintenant plus d’une décennie, et les progrès accomplis sont impressionnants. Nous sommes également heureux d’avoir été en mesure de dire à la SCHL que nous atteignons les objectifs établis dans le cadre de l’entente que nous avons signée en 2005 avec tant d’ambition.

Tous les deux ans, l’Agence produit une Revue du rendement du portefeuille, qu’elle partage sur son site Web en anglais et en français. L’examen est fondé sur les renseignements qui nous sont envoyés par les coopératives dans leurs Déclarations annuelles de renseignements, que nous comparons avec les données des années précédentes. Ces comparaisons indiquent sans équivoque si nous avons été capables d’aider nos clients à obtenir les résultats que la SCHL s’attend à voir. Les conclusions auxquelles nous en sommes venus, cette fois, sont plutôt remarquables.

Les niveaux de risque sont en baisse

Au cours de la première année de fonctionnement de l’Agence, plus de 60 % de nos clients affichaient un niveau de risque élevé ou supérieur à la moyenne, selon notre toute nouvelle méthode d’évaluation des risques. L’un des objectifs sur lesquels nous nous étions entendus avec la SCHL était d’augmenter ou de maintenir le nombre de coopératives affichant un niveau de risque faible ou modéré et de réduire le nombre de coopératives affichant un niveau de risque élevé. Aujourd’hui, le niveau de risque de la majorité de nos clients est faible ou modéré. De plus, puisque 89 % de nos clients sont stables ou en cours d’amélioration, nous savons que ce résultat n’est pas que provisoire. Cette amélioration constatée dans l’évaluation du risque nous assure que ces coopératives d’habitation seront en mesure d’offrir des logements abordables aussi longtemps qu’on puisse l’entrevoir.

Les pertes liées à l’inoccupation sont à leur plus bas

Pour que nos clients puissent offrir des logements indispensables au cours des prochaines années, ils devront fonctionner de manière efficace. L’un des buts fixés pour l’Agence par la SCHL était d’aider les clients à adopter de meilleures pratiques en matière de gestion qui permettraient de réduire les pertes liées à l’inoccupation, les arriérés et les créances irrécouvrables. Lorsque nous nous sommes penchés sur les récents résultats de l’Agence, les données étaient claires : la moitié de nos clients perdent aujourd’hui moins de 33 $ par unité annuellement en raison de l’inoccupation. Ce sont les pertes les plus basses jamais enregistrées.

Les arriérés des administrateurs diminuent de deux tiers

À une certaine époque, dans la mesure où ils aient signé une entente de remboursement, les membres du conseil n’avaient pas honte de devoir de l’argent à leur coopérative. Pourtant ce comportement a été associé à des arriérés jusqu’à quatre fois plus élevés que ceux de l’ensemble des coopératives. En 2007, 28 % des clients de l’Agence comptaient au moins un administrateur ayant des arriérés. En 2018, l’amélioration de la gestion et de la gouvernance a permis de réduire ce nombre de près de deux tiers, les coopératives ayant reconnu que les administrateurs ne disposaient pas de l’autorité morale nécessaire pour gouverner s’ils n’étaient pas eux-mêmes en mesure de payer leur loyer à temps et en totalité. 

Augmentation des dépenses relatives aux propriétés de 46 %

Un autre exemple de l’amélioration du fonctionnement de nos coopératives est que celles-ci dépensent 46 % plus sur leurs propriétés qu’en 2007. Bien que ces propriétés aient 11 ans de plus aujourd’hui, ces dépenses supplémentaires faites par les coopératives représentent un investissement de taille au profit de leur principal actif, du confort de leurs membres et de leur sentiment de fierté.

Ces bribes d’information ne représentent qu’une petite partie de tous les détails ce que vous trouverez dans le Rapport sur la revue du rendement du portefeuille de l’Agence, qui est maintenant disponible sur notre site Web. Nous tenons à féliciter sincèrement nos clients dont le travail acharné a permis d’obtenir ces résultats, en collaboration avec les gestionnaires des relations de l’Agence. Nous sommes fiers d’avoir été en mesure d’atteindre les objectifs que nous avons fixés avec la SCHL et cette réussite n’a été rendue possible que grâce à la décision de nos coopératives de nous aider à cet effet.

Coopératives gérées seulement avec des bénévoles

Depuis 2007, le pourcentage de coopératives gérées seulement par des bénévoles a diminué de plus de la moitié, pour atteindre un maigre 3 % des clients de l'Agence. 12 % n'ont qu'un seul commis comptable.