Survivre au virus

Coronavirus

L’Agence est là pour les coopératives d’habitation. Nous voulons votre réussite. Mais d’abord, nous devons tous survivre. Cette page a pour but de vous aider à composer avec ce nouveau virus et ses répercussions sur les activités des coopératives d’habitation.

L’Agence a fermé ses bureaux, mais tous nos employés travaillent de la maison. Vous pouvez communiquer avec votre gestionnaire des relations par téléphone et par courriel en utilisant leur numéro de téléphone et leur adresse courriel habituels.

Nous ne rencontrons plus nos clients en personne, puisque nous voulons éviter tout risque de propagation de la COVID‑19. Par contre, nos employés demeurent disponibles pour des téléconférences et des vidéoconférences. Communiquez avec votre gestionnaire des relations afin de discuter de ce qui conviendrait le mieux à votre coopérative.

Pour en savoir plus, voici où aller

Vous trouverez ci‑après des ressources pour le secteur de l’habitation à propos du nouveau virus, y compris des renseignements de l’Agence liés à la COVID‑19. Vous trouverez également des ressources pour le secteur public.

Ressources sur la COVID‑19 pour le secteur de l’habitation

FHC du Canada : Les coopératives d’habitation et la COVID-19  Information propre à la province, événements, services aux membres

FAQ du FHC du Canada  Réunions, subventions, hypothèques, soutien communautaire 

Ressources de la FHC de la CB sur la COVID-19 (en anglais seulement)  Orientation générale, tenue de réunions

CHF BC : Aider les membres en situation de détresse financière pendant la COVID-19 (en anglais seulement)  Approches, options et prochaines étapes

CHF BC : La TI et la cybersécurité pendant la COVID-19 (en anglais seulement)

Fiche d’information de BC Housing (en anglais seulement)  Se préparer, prévenir, offrir un soutien

Fiche d’information de la Ontario Non Profit Housing Association (en anglais seulement)  Ce que les organismes d’habitation doivent faire

Ce que l’Agence a à dire

La population mondiale vit une situation sans précédent. Et cette situation évolue rapidement. Nous encourageons nos coopératives d’habitation clientes et nos intervenants à faire de la sécurité et du bien‑être de leurs membres et de leurs employés une priorité absolue.  

  • Concentrez‑vous sur le nettoyage des points de contact dans toutes les zones communes, y compris les ascenseurs.
  • Insistez sur l’éloignement social – garder une distance de deux mètres (environ 5 pieds) entre vous et les autres.
  • Faites la promotion du lavage des mains lent et minutieux avec du savon.
  • Tout en gardant une distance sécuritaire, vérifiez la situation de vos membres les plus vulnérables.

Même si les circonstances changent de jour en jour, les coopérations d’habitation ont toujours besoin des services essentiels de gestion immobilière pour s’assurer que les membres sont hébergés dans un environnement sécuritaire.

  • Occupez‑vous des situations d’urgence en ce qui a trait à l’entretien.
  • Percevez les loyers.
  • Payez vos factures afin d’aider vos fournisseurs à poursuivre leurs activités.
  • Tenez les réunions nécessaires du conseil par téléconférence ou vidéoconférence.
  • Autant que possible, prévoyez ce que vous devez faire.
Paiements en retard durant les mois de la COVID-19
  • Encouragez vos membres à payer ce qu’ils peuvent. Un paiement partiel vaut mieux que pas de paiement du tout.
  • Ayez une attitude pragmatique et professionnelle, mais faites aussi preuve de compassion et de souplesse.
  • Encouragez les membres à s’inscrire à de l’aide financière, par exemple la Prestation canadienne d’urgence (PCU) et l’assurance-emploi.
Paiements électroniques
  • Les virements électroniques nous facilitent la vie, mais ils ne sont pas adéquats pour les coopératives. Si vous acceptez des virements électroniques, votre vérificateur vous a probablement déjà souligné qu’ils constituent une faiblesse dans les contrôles internes.
  • Nous décourageons les coopératives de recourir aux virements électroniques, car ils rendent la coopérative vulnérable à la fraude et au vol.
  • Il existe de nombreuses solutions de rechange moins risquées. Vous pouvez réduire le contact et permettre aux membres de payer leur loyer en utilisant les options suivantes, qui sont plus sûres que les virements électroniques :

EFT Canada – Une coopérative peut créer un compte auprès d’EFT Canada. Lorsqu’un membre a donné son autorisation à la coopérative et fourni ses renseignements bancaires, la coopérative peut alors effectuer un retrait mensuel automatisé du compte de banque du membre.

Tenant Pay – TenantPay est un service qui fait affaire avec toutes les banques et caisses populaires au Canada. TenantPay utilise une application mobile d’opérations bancaires pour permettre aux membres de payer leur loyer de la même manière qu’ils paieraient une facture d’électricité. Les membres peuvent également payer avec leur carte de crédit ou par l’entremise de Money Mart. Aucun renseignement bancaire n’est requis de la part du membre, et le risque de solde insuffisant pour la transaction est éliminé. Certains logiciels de comptabilité peuvent inscrire automatiquement le dépôt à vos registres.

Report des paiements hypothécaires
  • Si le flux net de trésorerie de votre coopérative accuse un manque à gagner lié à la COVID-19, envisagez de demander un report des paiements hypothécaires. N’oubliez pas que les intérêts augmenteront pour chaque mois durant lequel vous ne payez rien.
  • Pour payer votre hypothèques et vos autres factures, votre coopérative devra percevoir les loyers qui lui sont dus.
Mesures d’aide d’urgence

Les gouvernements fédéral et provinciaux offrent diverses formes d’aide financière d’urgence, dont certains de vos membres bénéficient peut-être. Des clients de l’Agence nous ont demandé si cette aide pouvait avoir une incidence sur les calculs du loyer fondé sur le revenu. Voici ce que nous avons appris.

  • La Prestation canadienne d’urgence du gouvernement fédéral est considérée comme un revenu.
  • Le paiement unique non imposable pour les personnes âgées du gouvernement fédéral, d’une valeur allant jusqu’à 500 dollars (non imposable), ne devrait pas être traité comme un revenu en ce qui touche au calcul des frais pour le logement subventionné dans le cadre de tout programme de la SCHL, y compris le nouveau Programme de soutien au loyer (IFLC-2).
  • L’aide provinciale supplémentaire versée par le gouvernement provincial de Colombie-Britannique aux personnes âgées ou handicapées ne devrait pas être traitée comme un revenu. Ces prestations visent à aider les bénéficiaires à défrayer les coûts supplémentaires liés à la pandémie, par exemple les services de livraison de provisions, de taxi, etc.
Aider vos membres
  • Au besoin, aidez vos membres à remplir leurs demandes de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) ou d’assurance emploi.
  • Envisagez d’aider vos membres en utilisant l’argent de votre fonds de subventions excédentaires S95.
  • Envisagez des subventions internes à court terme. Si cela entraîne un déficit opérationnel pour votre coopérative, vous pouvez éliminer ce déficit en transférant toute contribution supplémentaire que vous avez faite par le passé à votre réserve de capital.
  • Les coopératives faisant partie du programme de prêt hypothécaire indexé (PHI) peuvent avoir recours au fonds de sécurité d’occupation pour de l’aide à court terme (à moins qu’ils n’aient un arrangement, auquel cas cette option pourrait ne pas être permise).
  • Les coopératives faisant partie du programme S61 peuvent envisager des subventions internes, si aucun autre supplément au loyer n’est disponible.

Vérifiez les actualités et nos publications sur Twitter en lien avec la COVID‑19.

COVID‑19 – Activités de construction et d’entretien de l’immeuble

Les activités sur les chantiers de construction reprendront ou se poursuivront selon les nouvelles lignes directrices des gouvernements provinciaux pour la gestion de la COVID‑19. Toutefois, les gestionnaires des immeubles devraient limiter la propagation du virus en entreprenant uniquement les réparations et les travaux d’entretien urgents ou essentiels.

Étant responsables non seulement des immeubles, mais également de la sûreté et de la sécurité de ceux qui y habitent, les gestionnaires des installations doivent mettre en œuvre les stratégies appropriées pour prévenir et contenir l’infection.

Les mesures recommandées comprennent :

  • Réduire la concentration de personnel au même endroit
  • Favoriser la distanciation physique du personnel
  • Nettoyer et désinfecter
  • Tenir le personnel et les résidents informés des mesures prises par le gestionnaire et de ce qu’ils doivent faire

Les gestionnaires des installations doivent également se tenir au courant des lignes directrices liées aux pratiques exemplaires à adopter sur les chantiers de construction, qui peuvent changer en tout temps. Le fait de suivre ces lignes directrices constitue la seule façon de protéger la santé et la sécurité des travailleurs qui doivent exercer leurs fonctions pendant la crise de la COVID‑19.

Ressources :

Ontario – Santé et sécurité sur les chantiers de construction durant l’éclosion de la COVID-19

WorkSafe BC (anglais seulement)

Guide des ressources sur la COVID‑19 pour la construction en Alberta (en anglais seulement)

Association canadienne de la construction – COVID-19 – Protocole normalisé pour tous les chantiers de construction canadiens

Ressources sur la COVID‑19 pour le secteur public

Salle de presse de la SCHL : Mises à jour sur le Coronavirus (COVID-19) La SCHL réagit à l’éclosion

Agence de la santé publique du Canada Prévention, symptômes, la situation actuelle au Canada

Organisation mondiale de la Santé La situation mondiale, comment se protéger, idées reçues sur la COVID-19

HealthLinkBC (en anglais seulement) Prévention, dépistage, autoévaluation

Alberta Health Services Outil de dépistage, balado, trouver des soins de santé

Santé publique Ontario Autoévaluation, hygiène des mains, dépistage

Site de l’Î.-P.-É. sur la COVID-19 Foire aux questions, fermetures, éloignement social

Restez informés

Pour les dernières nouvelles, suivez l’Agence sur les médias sociaux pour obtenir des mises à jour régulières sur la COVID‑19 et votre coopérative. 

Twitter | Facebook | LinkedIn

Conformité des clients

En 2008, 70 % des clients de l'Agence avaient rempli toutes les modalités de leur accord d'exploitation avec la SCHL. Maintenant, ce pourcentage atteint 83 %. La surveillance porte ses fruits.